Dormir et voyager

Il est important d’examiner comment le sommeil et les voyages peuvent influencer les routines quotidiennes

 

Le sommeil

Le sommeil est essentiel pour l’état de santé général et le bien-être, mais la plupart des patients souffrant de mucoviscidose (MV) ont un sommeil de mauvaise qualité, souvent interrompu. Bon nombre de facteurs peuvent influencer la qualité du sommeil des personnes atteintes de MV, notamment la toux, la prise de certains médicaments et les efforts supplémentaires nécessaires pour respirer.1

Les troubles du sommeil et l’hypoxie nocturne (réduction de l’apport en oxygène) sont fréquents chez les personnes atteintes de MV et, dans certains cas, une oxygénothérapie peut être nécessaire.2 Si vous avez des difficultés à dormir ou que vous constatez un changement dans vos habitudes de sommeil, parlez-en à votre médecin.
 

Loger et dormir à l’extérieur

Lorsque vous logez à l’extérieur, n’oubliez pas d’emporter suffisamment de médicaments avec vous pour la période où vous ne serez pas chez vous. Si vous ne dormez pas chez vous en week-end et en vacances, prévoyez les moments où vous devrez prendre vos médicaments afin de ne manquer aucune dose.
 

Voyager

Lorsque vous vous absentez de chez vous plus longtemps, assurez-vous de planifier votre déplacement afin d’avoir avec vous tous les médicaments dont vous avez besoin.

Pour des vacances plus longues, et surtout pour les voyages à l’étranger, il peut être utile de discuter de votre traitement avec votre médecin.

Si vous savez que vous allez vous absenter de chez vous :

  • Emportez des médicaments et autres accessoires pour quelques jours de plus, par exemple des comprimés ou de masques de nébulisation supplémentaires.
  • Pensez à emporter les comprimés supplémentaires séparément, au cas où vous les perdriez.
  • Prévoyez des en-cas simples et riches en matières grasses lorsque vous partez en voyage. Cela peut aussi être un en-cas sain, par exemple une poignée de noix ou de graines.
  • Informez votre entourage et gardez les coordonnées de votre médecin ou infirmier/ère sous la main au cas où vous auriez besoin de leurs conseils.

 

Voyager à l’étranger

Vivre avec la MV ne doit pas vous empêcher de voyager à l’étranger, mais cela requiert une certaine préparation.

N’oubliez pas de parler des voyages que vous prévoyez avec votre médecin ou votre infirmier/ère. Ils pourront discuter avec vous des possibilités en termes de soins de santé sur votre lieu de destination et des considérations spécifiques à chaque pays.

Préparer vos documents

Avant de partir en voyage, assurez-vous que vous avez bien tous les documents nécessaires pour pouvoir voyager avec des médicaments, et pour pouvoir avoir accès aux soins médicaux sur place.

Il peut s’agir de :3

  • Un rapport médical détaillé et votre carnet de vaccinations (en anglais).
  • Un document officiel prouvant que vous avez l’autorisation de voyager avec des médicaments, des aiguilles et une bouteille d’oxygène (selon vos besoins). Une lettre de votre médecin indiquant de quels médicaments vous avez besoin, ainsi que les quantités estimées.
  • Les données de votre police d’assurance et les coordonnées nécessaires en cas d’urgence.
  • Les coordonnées de votre équipe de traitement de la MV chez vous.
  • Les coordonnées d’un établissement prenant en charge la MV ou d’un hôpital bien équipé sur votre lieu de destination.
  • Les coordonnées d’une association de patients sur place (s’il y en a une).

 

Pendant le voyage

Il y a beaucoup de facteurs différents à prendre en compte lorsque vous voyagez à l’étranger, qu’il s’agisse des risques d’infection pendant le vol ou des exigences relatives au transport en toute sécurité de vos médicaments, du changement de climat ou des établissements de soins pouvant prendre votre MV en charge sur place.3 Tout cela doit être discuté avec votre équipe de soins avant le départ.

Si vous voyagez en avion, il peut être utile de prévenir la compagnie aérienne de vos besoins bien avant la date du voyage, idéalement au moment de la réservation et à nouveau quelques jours avant le départ. La compagnie aérienne doit vous fournir le soutien dont vous avez besoin pour embarquer en toute sécurité et pour que votre vol soit agréable. Si vous voyagez avec de l’oxygène, vous devrez peut-être prendre des dispositions spécifiques.3

Si vous voyagez avec des médicaments, il est préférable de les transporter dans votre bagage à main. Si ce n’est pas possible, conservez avec vous la quantité nécessaire pour une semaine de traitement, au cas où votre valise se perdrait.3

Références

  1. Jankelowitz L, Reid K, Wolfe L et al. Cystic Fibrosis Patients Have Poor Sleep Quality Despite Normal Sleep Latency and Efficiency. Chest. 2005;127(5):1593-1599.

  2. De Castro-Silva C, De Bruin VMS, Cavalcante AGM, et al. Nocturnal Hypoxia and Sleep Disturbances in Cystic Fibrosis. Pediatric Pulmonology. 2009;44:1143-1150.

  3. Hirche T, et al. Travelling with cystic fibrosis: Recommendations for patients and care team members. J Cyst Fibros. 2010;9:385-399.

Sources connexes